Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le numéro un européen du tourisme relève ses prévisions

Le groupe TUI enregistre des réservations meilleures que prévu.
Pour 2015, la croissance de son bénéfice d'exploitation sera dans le haut de son objectif annuel.

Le géant européen du tourisme TUI a fait mieux que résister au nouvel attentat perpétré en Tunisie en juin. L'attaque d'un jeune terroriste sur une plage de Sousse pouvait laisser craindre un plongeon de l'activité. Elle s'est finalement révélée meilleure que prévu au troisième trimestre, au point que le groupe allemand a relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'année. A taux de change constant, « nous prévoyons une croissance du résultat d'exploitation (Ebita) de 12,5 % à 15 % sur l'ensemble de l'exercice annuel financier [clos fin septembre pour TUI, NDLR] , soit le haut de l'objectif de 10 % à 15 % précédemment annoncé », a indiqué TUI dans un communiqué en réitérant son objectif d'une croissance de 10 % par an de son Ebita sur les prochaines années. Au troisième trimestre, il a progressé de 13 % par rapport au même trimestre l'an dernier, à taux de change constant et hors variations saisonnières.

TUI peut par ailleurs se permettre de se montrer optimiste pour le reste de l'année. 86 % de son offre commerciale pour les vacances d'été a été écoulée. Arrêtées au 2 août, les réservations qu'il a enregistrées pour la saison sont en progression de 4 % d'une année à l'autre, confortant les prévisions annuelles d'une croissance de 2 % à 4 % des ventes du groupe à taux de change constant. Ses filiales de croisière et de réservations d'hôtels ont particulièrement bien performé (+ 20 % en nuitées pour sa filiale HotelBeds, par exemple) et la demande de sa clientèle britannique en direction de l'Europe continentale a profité à plein de la force de la livre sterling.

Une charge exceptionnelle de 10 millions d'euros

Tous les voyants sont donc au vert pour le nouveau groupe, issu de la fusion en décembre de la maison mère allemande et de sa filiale britannique cotée TUI Travel. Au troisième trimestre de son exercice 2014-2015, il enregistre une progression de 6,4 % de son chiffre d'affaires, à 5,1 milliards d'euros, pour un bénéfice net de 29,2 millions contre une perte de 26,4 millions un an plus tôt. Cela malgré la charge exceptionnelle de 10 millions d'euros qu'a représentée, sur le trimestre, la prise en charge des victimes de l'attentat et des annulations qui ont suivi.

Les réservations pour la Tunisie se sont reportées sur d'autres destinations. La crise de la dette grecque, elle, n'a pas eu d'effet sur l'activité. Après un fléchissement fin juin et début juillet de la demande, essentiellement des clients allemands et belges, les réservations pour l'été se sont révélées ensuite supérieures au total à celles de l'an dernier. Lors de ses résultats semestriels fin juillet, l'autre géant européen, le britannique Thomas Cook, a estimé pour sa part l'effet négatif de la baisse des réservations en Tunisie et en Grèce sur son résultat d'exploitation 2015 de l'ordre de 35 millions d'euros.

Le numéro un européen du tourisme relève ses prévisions
Le numéro un européen du tourisme relève ses prévisions
Tag(s) : #Tourisme

Partager cet article

Repost 0