Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tourisme – Tunisie : Chronique d'une crise annoncée et durable (Suite 2)


Par Jean Mehdi Chapoutot*

Chronique d'une crise annoncée et durable (Suite 1)

Le président de la Fédération Tunisienne de l’hôtellerie (FTH) a annoncé une évolution de 15,5% des nuitées des Tunisiens en 2015, contre 14,8% en 2014. C'était déjà très bien pour sauver une saison qui s'annonçait plus que moyenne avant l'attentat du Bardo. Mais, il y eut, en plus, El Kantaoui et le naufrage est là, bien là !

Que pourrait-on faire ?

La première chose à faire, c'est sauvegarder l'emploi touristique. Tous les chômeurs représentent une fragilité sociétale, aussi les pouvoirs publics devraient-ils prendre des mesures exceptionnelles pour empêcher les hôtels de fermer. Aujourd'hui, le ministère du Tourisme doit accorder davantage d'attention à l'emploi dans tous les secteurs du tourisme dont l'artisanat. Madame la ministre de l'hôtellerie ne doit pas oublier qu'elle est également ministre du Tourisme et de l'Artisanat !

Deux axes doivent guider l'action des responsables :


• Viser essentiellement les marchés qui continuent à fréquenter la destination, à savoir les pays de l'Europe de l'Est dont la Russie et donc mettre le paquet sur des actions promotionnelles et sur le transport aérien ;
• Cibler le tourisme national par :


* Des réductions. La fédération tunisienne de l’hôtellerie a annoncé que tous les tunisiens, résidents à l’étranger ou en Tunisie, pourront bénéficier d’une réduction de 30% sur les prix des réservations qu’ils effectueront dans tous les hôtels tunisiens. C'est bien même si cela peut paraître insuffisant. Les réductions doivent toucher l'ensemble des activités d'animation et elles doivent être maintenues tout au long de l'année ;
* L'institution de bons d'essence. Cela a déjà été pratiqué en Italie pour développer le tourisme international. Ainsi, toute famille qui irait passer un week-end dans un hôtel ou qui irait dans un restaurant touristique, bénéficierait de bons d'essence ;
* De la pédagogie. Les réductions telles que présentées ne sont pas parlantes et comme certains établissements l'ont déjà fait, présenter les prix pratiqués sur toutes les activités ;
* Des campagnes d'information. Tous les médias doivent être utilisés pour informer les citoyens des mesures prises, les journaux, les radios, les réseaux sociaux et surtout la télévision. Des sketchs, à des heures de grande écoute, pourraient ainsi inciter les citoyens à fréquenter les zones touristiques pour sauvegarder l'emploi et faire œuvre patriotique.

Enfin, comprendre que l'année 2016 sera aussi délicate que celle que nous connaissons en 2015 et donc préparer l'avenir (Cf. Obligation d'une nouvelle gouvernance, in Leaders, Rubrique Opinion du 15 mai 2015) en ayant une vision du tourisme national. Arrêtons de prendre le tourisme national pour une roue de secours. Le président de la FTH a dit que « le tourisme intérieur demeure un des fondements du développement du secteur touristique » et il a précisé que « la FTH ambitionne de porter cette part à un pourcentage variant entre 25 et 35 % à l’horizon 2020 » ; c'est déjà bien mais très insuffisant. De plus, il n'explique pas comment obtenir de pareils résultats. La Tunisie ne pourra démocratiser le tourisme national, consolider les initiatives déjà lancées sans se donner un nouveau souffle. En effet, il s’agit de renforcer le budget de voyages internes, d'organiser les voyages à l’avance, d'augmenter la durée moyenne de séjour des Tunisiens, d'orienter la consommation vers le secteur formel et de développer des offres spécifiques aux touristes nationaux. A cet effet, l’instauration d'une stratégie nationale passe par des chèques-vacances comme en France ou des cartes touristiques à l'exemple du Maroc.

Madame la ministre, remuer des idées c'est que qu'il vous faut faire, certaines pourront paraître folles, mais la seule folie, dans la situation actuelle, est l'immobilism

*Ancien directeur de la Qualité àl'Office National du Tourisme Tunisien

Jean Mehdi Chapouto
t

Tourisme – Tunisie : Chronique d'une crise annoncée et durable (Suite 2)
Tag(s) : #Tourisme

Partager cet article

Repost 0