Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hichem Elloumi vice-président de l’UTICA a appelé les parties intervenantes, notamment l’UGTT à faire preuve de plus de conscience et à agir de façon responsable pour pouvoir dépasser l’étape actuelle marquée par l’aggravation de la crise et la montée de la grogne sociale. Ceci ne pourrait se faire qu’à travers le dialogue. Interview :

Comment évaluez-vous la situation économique actuelle ?

Le climat de l’investissement est connu par tous les acteurs économiques. On connaît déjà les indices économiques qui ne sont pas positifs. On constate également un recul de l’investissement malgré un secteur privé qui continue de maintenir le même rythme depuis la révolution. D’après les chiffres, 60% des investissements sont venus du secteur privé alors que les investissements étrangers ne représentent que 10%.

Face à ce climat, on attend encore l’approbation de plusieurs projets des réformes, notamment le code de l’investissement. Dans ce cadre, le gouvernement est appelé à le promulguer dans les plus brefs délais.

Ce nouveau code, à mon avis, doit être plus attractif que le précédent. S’y ajoute l’adoption du PPP (partenariat public-privé)

Il est essentiel de construire sur le positif étant donné que le pays fait face à plusieurs indices négatifs et à des mouvements sauvages.

Cette démarche est importante afin de mieux contribuer à la réalisation des objectifs fixés comme la promotion de l’investissement et le développement régional.

Quelle est la réaction de l’UTICA en ce qui concerne la récente campagne « Winou El pétrole ? »

C’est un indice négatif et la campagne « Winou El pétrole », ayant envahi les réseaux sociaux vise à toucher la centrale patronale. Or, Ceci est inadmissible d’autant plus que ce genre de campagne ne pourrait qu’affecter négativement notre économie.

Je constate que l’intérêt est focalisé sur ce domaine, pourquoi personne n’a jamais osé poser à titre d’exemple une question : «Où est le phosphate ?» sachant que la Tunisie a perdu des milliards suite à la multiplication des mouvements de protestation.

Malgré tout, l’UTICA plaide pour l’ouverture des dossiers dans ce domaine, pour autant qu’il y ait des cas de corruption. Je pense que c’est le rôle de tous les acteurs qui devraient parler et prendre une position claire pour éviter toute polémique.

Quelles sont, selon vous, les parties qui sont derrière cette campagne ?

On ne peut pas citer de nom, car il s’agit d’affaires politiques et l’UTICA n’intervient pas dans ce processus.

Toutefois, on peut estimer qu’il s’agit de parties qui œuvrent à semer le désordre et à nuire à notre économie.

On voudrait promouvoir l’investissement alors que certaines régions sont en proie aux troubles. S’agit-il d’une équation facile?

La paix sociale ou la trêve sociale demeure l’un des principaux facteurs qui permettrait de transcender cette étape et par la suite à réaliser les objectifs fixés, à commencer par l’encouragement des investisseurs à s’implanter en Tunisie.

A cet égard, je pense que l’UGTT devrait être consciente de l’importance à relever ce défi . Ceci ne pourrait se faire qu’à travers le recours à un dialogue entre les partenaires sociaux.

Le dialogue existe-t-il entre vous et la centrale syndicale sachant que l’examen du PPP à l’ARP a alimenté la polémique ?

Chaque centrale a sa propre évaluation et ses propres propositions. On est certes différent sur certaines questions, mais il est certain que ce programme va encourager l’investissement dans l’infrastructure. Ce programme sera l’occasion pour garantir plus d’efficacité dans certains services dont les répercussions seraient positifs sur le budget de l’Etat.

Wiem Thebti

Tunis : La campagne ‘’Winou el Pétrole’’ vise l’UTICA, selon Hichem Elloumi
Tag(s) : #Économie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :