Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Talan à Dar Kamila, l’art et l’art de vivre tunisiens s’exposent


Deux expositions célébrant l’art contemporain et le savoir-faire artisanal tunisiens se sont déroulées à Tunis et sont ouvertes au public tunisien. L’une portée par le Groupe Talan, l’autre par l’Institut français de Tunisie. Deux univers différents mais qui ont en commun cette ambition de transmettre le génie créateur tunisien, dans un pays où la culture et l’expression artistique pourraient être un enjeu de taille pour le devenir des générations futures. Amoureux des arts, nous vous emmenons dans un voyage où l’innovation et le savoir-faire subliment l’acte créateur !

Placée sous le thème des « Réminiscences », la seconde édition de l’Expo Talan donne l’opportunité à une vingtaine de jeunes artistes tunisiens d’exposer leurs œuvres et d’avoir plus de visibilité. Aicha Gorgi, commissaire de l’exposition explique que « Réminiscences », peut être considéré comme un retour rendu nécessaire par les exigences du présent, à un passé pas toujours connu, « pour le sortir en premier lieu de la pénombre, mais surtout, pour y puiser une lumière pour le présent et de l’énergie pour l’avenir ».

Ainsi, le choix de ce thème se veut avant tout une interrogation artistique appelant l’œil du présent à revoir, s’approprier ou détourner une multitude d’images et de situations produites sur cette terre pluricivilisationnelle, nous affirme Mme Gorgi. Chaque artiste à sa façon et selon sa sensibilité, s’est saisi de ce matériel historique et iconographique, en faisant appel aux techniques et au savoir-faire aussi bien anciens que nouveaux.

Pour le Groupe Talan, il s’agit, à travers l’exposition de contribuer à la mutation qualitative d’une Tunisie dynamique, portée par l’énergie d’une jeunesse à fort potentiel créatif. Confortant son rôle de mécène de l’art contemporain tunisien, le groupe a mis le rez-de-chaussée de son site de production de la Charguia à la disposition de ces jeunes talents. L’espace d’une superficie de 800m2, s’est transformé pour la circonstance en une galerie d’art avec sa scénographie et son identité dédiées.

Parmi ces artistes on nommera Ymen Berhouma, Yesmine Ben Lhelil, Omar Bey, Haythem Zakaria, Farah Khelil, Sadri Khiari, Anna Latreille Ladoux, Héla Lamine, Oussema Troudi, Feryel Lakhdar, Nadia Jelassi, Imed Jemaiel, Nidhal Chamekh et Belhassen Chtioui. Ils ont permis aux visiteurs, le temps de l’exposition, de découvrir des œuvres contemporaines d’une rare sensibilité, entre installations, peintures, photographies, gravures… toutes les techniques et les matériaux ont été mis au service de la créativité, aboutissant à un ensemble exaltant l’imagination et l’imaginaire.

Mehdi Houas, Président de TALAN et initiateur de l’Expo TALAN a vu dans cette manifestation culturelle originale, un levier pour la valorisation de l’image d’une Tunisie, ouverte, innovante, et une mise au devant de la scène d’une jeunesse talentueuse.

Du côté de la Marsa, à la Résidence de l’ambassadeur de France, Dar Kamila, a été inaugurée ce vendredi, une exposition se voulant un éloge de la lenteur ou l’art de vivre l’été en Tunisie. La seconde édition de l’exposition « D’Art Kamila », initiée par l’IFT, a donc lieu les 29, 30 et 31 mai, ayant comme cadre Dar kamila, un joyau racontant plusieurs chapitres de l’histoire de l’architecture tunisienne.

Onze artisans tunisiens ont été sélectionnés pour accompagner de leur savoir-faire la réalisation des pièces retenues. Ils travaillent dans les domaines de l’ébénisterie, de la parfumerie, de la marbrerie, de la ferronnerie, du cuivre, des tissus, de la céramique, ou du verre. Le café maure de Dar Kamila, anciennement le « Makhzen », a été le point de départ d’une réflexion sur l’ameublement et la décoration des espaces à vivre l’été en Méditerranée.

Détourné et simplifié, le mobilier imaginé par Philippe Xerri, commissaire de l’exposition, et réalisé par les artisans, est un hommage contemporain au vernaculaire artisanal tunisien. Partant de ce lieu, la répartition des pièces à vivre s’est construite suivant le déroulé typique d’une journée estivale : dormir, rêver, se réveiller, s’asseoir, recevoir, se rafraîchir, manger, partager, se détendre, se (de)vêtir, s’évader… El S’qifa, Beyt Ennoum, Beyt el Banou, El Khzena, Beyt El Q’aad, El Jenina, Beyt el Ftour, el M’rafaAutant de noms de pièces et de chapitres que les visiteurs ont découvert (et peuvent encore découvrir), en déambulant dans la résidence ouverte au public durant trois jours.

En valorisant les rituels du quotidien, en actualisant les formes et les matières, le commissaire de l’exposition a voulu une maison éloge de la lenteur, un mobilier qui invite à la détente, des assises basses vers un confort originel, un linge et des accessoires qui déclenchent la rêverie puis une vaisselle qui prépare aux plaisirs des sens. C’est dans cette direction artistique que les artisans se sont mis à l’œuvre. Chacun, avec son savoir-faire millénaire et sa sensibilité, s’est appliqué à donner naissance à des créations uniques.

De Dar Kamila à D’Art Kamila, les visiteurs retrouveront dans cette exposition d’artisanat d’art, les gestes qui rythment la journée tunisienne l’été, dès qu’ils en franchissent le seuil. Les réalisations sont donc mises en scène dans une maison imaginaire, revisitant le vocabulaire artisanal traditionnel. Portée par l’IFT, avec le concours de l’Office national de l’artisanat, l’exposition a pour objectif de promouvoir de jeunes artisans tunisiens, à travers le développement d’une série d’objets innovants. Les savoir-faire artisanaux, éléments clés du patrimoine immatériel tunisien, sont à l’honneur, en tentant de réactiver des formes parfois oubliées et des matériaux précieux appartenant à cet artisanat tunisien, dont les trésors restent à découvrir ou à redécouvrir.

Halima Gouyette, épouse de l’ambassadeur de France en Tunisie, estime qu’en reliant le passé au présent, l’exposition d’Art Kamila, témoigne de l’exceptionnel talent d’hommes et de femmes profondément attachés à leurs métiers, soucieux du bel ouvrage et désireux de faire vivre une tradition ancestrale, en s’adaptant au monde contemporain. Entre passé, présent et futur l’art et le savoir-faire artisanal tunisiens s’expriment dans toute leur splendeur et leur force évocatrice, rappelant la nécessité de soutenir nos artistes et la mise en place d’une politique culturelle allant dans ce sens.

Ikhla

De Talan à Dar Kamila, l’art et l’art de vivre tunisiens s’exposentDe Talan à Dar Kamila, l’art et l’art de vivre tunisiens s’exposent
De Talan à Dar Kamila, l’art et l’art de vivre tunisiens s’exposentDe Talan à Dar Kamila, l’art et l’art de vivre tunisiens s’exposent
De Talan à Dar Kamila, l’art et l’art de vivre tunisiens s’exposentDe Talan à Dar Kamila, l’art et l’art de vivre tunisiens s’exposent
Tag(s) : #Artisanats

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :