Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tunisie : Commerce frauduleux d’aliments avariés ou marché de la peur ?

Pour être en bonne santé il faut manger sainement, sauf que la qualité des aliments que nous consommons n’est pas toujours au rendez-vous. Des tonnes de poisson, de viande, d’eau minérale, de produits laitiers et dérivés et autres denrées de base sont impunément écoulés tous les jours sous nos yeux. D’où viennent-ils ? Dans quelles conditions ont-ils été conservés et manipulés ? Peut-on se fier aux dates limites de consommation ? Qui peut arrêter l’hémorragie ?

Voilà des questions que le consommateur tunisien n’a pas coutume de se poser, dépassé qu’il est par les risques réels de contracter un virus, une gastro-entérite et autres joyeusetés. Alors qu’aujourd’hui, le phénomène du commerce d’aliments avariés ne cesse de proliférer et de continuer d’angoisser la population, l’Etat est loin d’offrir toutes les garanties en matière sanitaire. Pourtant les chiffres sont si impressionnants qu’ils font froid dans le dos.

Qu’on en juge : hier lundi, les services de contrôle de la qualité, relevant de la direction régionale du Commerce à Jendouba et la police municipale, ont saisi près de 160 kg de poulets périmés chez une société de distribution en gros des produits avicoles. À Mahdia, les brigades de contrôle économique ont saisi 306 boîtes de double concentré de tomate, 11 boîtes de concentré de tomate, 24 boîtes de conserves de figues, 4350 boîtes de jus, 203 paquets de thé (250g) et 144 boîtes de conserves de thon dont l’origine est inconnue. De 2014 à avril 2015, 86 tonnes de viande avariée et des tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation dont on ignore l’origine, ont envahi les marchés. 6400 infractions enregistrées pour commerce de produits périmés.

Rien que du 1er au 18 avril 2015, les brigades de contrôle économique relevant de la direction régionale du commerce et de la police municipale ont saisi:

  • 10 tonnes de viande rouge,
  • 5 tonnes de viande de volailles,
  • 500 kilos de poissons,
  • 2.8 tonnes de denrées alimentaires diverses,
  • 2730 pièces de gâteaux (cake),
  • 11 539 litres d’eau minérales et autres boissons,
  • 670 litres d’alcool, 512 litres d’eau de rose,
  • 1192 litres de vinaigre,
  • 48 680 de fruits et légumes,
  • 5000 œufs,
  • 1000 jerrycans de carburant de contrebande,
  • 4000 litres d’huile subventionnée,
  • 150 kilos de fromage,
  • 1000 paquets de cigarettes,
  • 999 boîtes de maquillage et parfum,
  • 24 balances non conformes aux normes imposées,
  • 10.3 tonnes de céréales,
  • 34 781 détergent.
TERRORISME ÉCONOMIQUE :  Tunisie : Commerce frauduleux d’aliments avariés ou marché de la peur ?
Tag(s) : #Économie

Partager cet article

Repost 0